Une séance dure en général environ une heure, mais cela peut varier selon la situation. Comme dans l’approche hippocratique, on s’attache au terrain de la personne (chaleur, froid, sécheresse,  humidité…), mais en terme de  yin/yang  et des déséquilibres qui engendrent des maux.

LE BILAN ENERGETIQUE

La séance commence par un bilan énergétique pour comprendre les racines du déséquilibre (1), à réguler. Ce bilan est mené selon la méthode traditionnelle qui comprend différentes étapes : – l’observation de l’individu et en particulier l’observation de la langue,une attention aux odeurs ou sons qu’il peut émettre naturellement, une série de questions sur différents aspects (sommeil, digestion, crainte du chaud ou du froid, douleurs du corps, état émotionnel…),
la palpation et en particulier la prise de pouls selon la méthode traditionnelle.

Selon le syndrôme à traiter, défini grâce au bilan, et selon la nature du déséquilibre, on utilisera une ou plusieurs des méthodes de la médecine traditionnelle chinoise qui vont agir chacune à des niveaux différents (diététique, tuina, travail sur les méridiens, plantes ….)

LE RYTHME DES SEANCES

Le nombre et la fréquence des séances dépend de la particularité de chacun des cas.

Une des spécificités de l’énergétique traditionnelle chinoise, c’est de travailler si possible à la fois sur la « racine »  du déséquilibre et sur les « branches » qui sont les   manifestations du déséquilibre.

(1) Le cadre nosologique de l’énergétique traditionnelle chinoise est tout à fait spécifique, différent et complémentaire de la médecine moderne occidentale conventionnelle.

Maintenir la voie du milieu, dans notre société moderne…